Archives de l'ULB
Bibliothèque d'Architecture
Bibliothèque de Droit
Bibliothèque des Sciences de la Santé
Bibliothèque des Sciences et Techniques
Bibliothèque des Sciences Humaines
Réserve précieuse
 
 
Utiliser les ressources
Utiliser les Services
Besoin d'aide ?
A propos des Bibliothèques
Liens
 

French
English

Bibliothèques de l'ULB > Bibliothèques > Réserve précieuse > Expositions et Visites > ULBulles

-A A A+ imprimer

ULBulles : Le Réseau des Musées de l’ULB accueille la BD

Du 22 octobre au 7 novembre 2009 - du lundi au samedi - de 11h00 à 16h00.

Nocturne le 29 octobre de 16h à 22h

Adresse :  Campus du Solbosch - Salle Allende - Bâtiment F1 - Avenue Paul Héger

Plus d'info sur  http://www.ulb.ac.be/docs/ULBulles.pdf

 

 

Les Musées de l'ULB se mettent en bulles pour célébrer 2009, année de la BD. Une occasion exceptionnelle de (re)découvrir la richesse et la diversité du patrimoine des onze musées du Réseau, implantés tant en Wallonie qu'à Bruxelles.

 

De la voiture de pompiers de 1905 aux boîtes à constellation, de l'oryctérope à la double gravité, de l'opium à la dissection, en passant par la sauvegarde de l'architecture et l'œuvre de Michel de Ghelderode, le visiteur déambulera entre collections de l'ULB et vignettes de BD.

 

L'espace consacré au Musée-Bibliothèque Michel de Ghelderode, fleuron de la Réserve précieuse, est dédié aux adaptations en bande dessinée de l'œuvre du grand dramaturge belge. Trois œuvres en particulier ont inspiré des auteurs de BD - et non des moindres.

 

 

Andreas Martens - plus connu sous son pseudonyme d'Andreas -, est né en 1951 en Allemagne de l'Est. Il suit les cours de l'Académie des Beaux-Arts de Düsseldorf, puis de l'Institut St-Luc à Bruxelles de 1973 à 1976. Parallèlement à ses études, il se forme également auprès d'Eddy Paape à Bruxelles et entame sa collaboration au Journal de Tintin et au mensuel (À Suivre). Après un séjour à Paris, Andreas se fixe en Bretagne. Son œuvre, très personnelle, voire déconcertante, explore toutes les ressources, tant graphiques que narratives, de la bande dessinée. Parmi ses séries les plus connues, il faut citer Capricorne aux éditions du Lombard et Arq chez Delcourt.

 

En 1978, l'année où il crée le personnage de Rork pour Le Journal de Tintin, il participe à une livraison " spécial Tillieux " de l'Almanach Curiosity, publication éditée par Michel Deligne, libraire bruxellois spécialisé bien connu des collectionneurs de BD. Sa contribution, réalisée avec Dominique Pierre, est une adaptation de la pièce Le Soleil se couche, écrite par Michel de Ghelderode en 1943.

 

 

Didier Comès est né en 1942 à Sourbrodt, dans les Cantons de l'Est, à la frontière de la Belgique et de l'Allemagne. Il vient à la bande dessinée sur le tard, après avoir travaillé comme dessinateur industriel à Verviers. En 1969, il publie Hermann, une série de gags humoristiques pour les pages jeunesse du quotidien Le Soir. En 1973, Pilote publie le premier épisode d'Ergün l'Errant, le dieu vivant et en 1975, L'Ombre du Corbeau. Considéré comme l'héritier spirituel d'Hugo Pratt, Comès connaît la consécration en 1980 avec Silence, roman graphique en noir et blanc paru chez Casterman. Toujours chez Casterman, il publiera encore La Belette (1983), Eva (1985), L'Arbre-Cœur (1988), Iris (1991) et La Maison où rêvent les arbres (1995).

 

En 2006 paraît Dix de der, chef d'œuvre d'humour noir, qui s'inspire de La Balade du Grand Macabre, l'un des textes-clés de Ghelderode, composé en 1934 et édité en 1935.

 

 

Cécile Bertrand, née à Liège en 1953, a étudié la peinture à l'Institut St-Luc de Bruxelles. Artiste aux multiples facettes, elle poursuit une carrière de plasticienne, de cartooniste, notamment dans les colonnes de La Libre Belgique et du Vif/L'Express, et d'illustratrice de livres pour enfants. En BD, elle a essentiellement travaillé comme coloriste sur des séries telles que Mic Mac Adam de Stephen Desberg et Benn (Dupuis et Dargaud, entre autres) ou Sydney Bruce de François Rivière et Francis Carin (Glénat).

 

En 1998, Cécile Bertrand remporte le premier prix d'un concours de bande dessinée organisé par la Fondation internationale Michel de Ghelderode. Son adaptation du conte Rhotomago, publié en 1941 dans le recueil Sortilèges, est restée inédite. Ce petit récit plein de mystère et d'ironie témoigne de l'immense talent de conteur de Michel de Ghelderode, qui a fait de lui un des maîtres de la littérature fantastique en Belgique.

 

 

Sources :

Henri Filippini, Dictionnaire de la bande dessinée, 2e éd., Paris, Bordas, 2005

Patrick Gaumer, Claude Moliteri, Dictionnaire mondial de la bande dessinée, éd. mise à jour, Paris, Larousse, 2001.

Bedetheque.com

 
©2006-2011 - Université Libre de Bruxelles - Archives & Bibliothèques

Dernière mise à jour : 27 octobre 2009